Notre histoire

La Régie de quartier se situe à la fois dans un projet d’inclusion sociale et dans le secteur de l’Insertion par l’Activité Économique (IAE), qui « a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle.

Elle met en oeuvre des modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement. » (Code du travail, Article L5132-1) Elle a été créée à l’initiative de la Mairie de Saint Jean de la Ruelle, en partenariat avec l’OPH d’Orléans afin de permettre d’améliorer les conditions de vie sur le quartier classé ZUS des Salmoneries. Elle cherche à faire participer les habitants à l’entretien de leur quartier soit par le salariat soit en leur offrant la possibilité de s’impliquer au sein des organes de décision de l’association.

Elle a pour objectifs statutaires :

  • Permettre l’appropriation ou la réappropriation des quartiers par la population ;
  • Recréer une dynamique économique et sociale dans les quartiers ;
  • Créer des lieux de parole et développer la communication au sein des quartiers de St Jean de la Ruelle ;
  • Être une aide à l’insertion sociale et/ou professionnelle pour les habitants des quartiers ;
  • Répondre aux objectifs de la municipalité et des bailleurs sociaux en termes d’entretien ;
  • Rendre cohérente les interventions de la municipalité et des bailleurs ;
  • Développer des services de proximité.

Elle a mis en place à ce titre depuis 1996 un Atelier Chantier d’Insertion (Art L322-4-16-7 du code du travail). Elle développe à côté de ce chantier des activités marchandes toujours dans le cadre de l’Insertion par l’Activité Économique. Elle fait donc partie des structures mixtes (loi «exclusion du 29 juillet 1998, décret du 7 juin 2000, circulaire du 20 juin 2000).

Respire a reçu le label « régie de quartier » . Déposé à l’INPI, institut national de la propriété industrielle, ce label est une garantie d’adhésion aux valeurs du réseau et implique l’intégration de la structure dans ce réseau dans une logique de solidarité et de réciprocité.

L’association est signataire de la Charte Nationale des Régies de Quartier qui affirme et revendique les principes suivants :

  • L’approche économique et sociale du projet Régie de quartier ;
  • Ses exigences d’action (intervention territorialisée, insertion des personnes en difficultés, création de lien
  • social) ;
  • La participation des habitants ;
  • Le partenariat (ville, bailleur…) ;
  • L’économie solidaire ;
  • L’évolution de l’habitat et du quartier dans la ville.

De plus et selon les valeurs du Manifeste des Régies de quartier, la Régie cherche une synergie entre l’approche sociale, l’ancrage économique et le développement de la citoyenneté.

Elle est :

  • un outil de proximité ;
  • un moyen d’intervention économique ;
  • une démarche d’insertion.

Dans les années passées, le quartier a bénéficié d’un vaste programme de réhabilitation piloté par l’ANRU : destruction d’un bâtiment, réfection des parties communes, ravalement des façades, résidentialisation. Le quartier est desservi par la deuxième ligne de tramway de la Métropole. Au gré de ses mutations, la Régie s’est adaptée progressivement en élargissant son domaine d’intervention à d’autres quartiers de la ville et de la Métropole d’Orléans. L’intégralité des textes fondateurs du mouvement des régies de quartier est consultable sur le site : www.cnlrq.org